1750x200 AdSpace

­Top Banner Advertisement

PRICI

Le Projet de Renaissance des Infrastructures de Côte d’Ivoire (PRI-CI) a été initié en Juin 2012 par le Gouvernement ivoirien et la Banque Mondiale, en vue d’intervenir sur cinq(5) secteurs sensibles : Infrastructures routière urbaine et rurale, eau potable, assainissement urbain, éclairage public, réhabilitation d’infrastructures scolaires et sanitaires.
Le PRI-CI constitue donc une réponse rapide aux besoins prioritaires de reconstruction du pays, notamment dans le secteur des infrastructures urbaines et rurales indispensables pour poser les bases d’une économie forte, créer des emplois et favoriser le progrès social.

D’un coût global de 200 millions de Dollars US, le PRI-CI est co-financé à partir d’un don de l’Association Internationale de Développement (IDA) d’un montant de 100 millions de Dollars US (N° H 7900-CI) et d’une contrepartie financière de l’Etat de Côte d’Ivoire du même montant.
La durée du projet est de 4ans. Il clôture le 31 Décembre 2016.

LES COMPOSANTES
Composante A : Réhabilitation des infrastructures urbaines
• Sous-composantes
Réhabilitation des routes urbaines
Approvisionnement en eau potable
Assainissement, Drainage et Prévention des inondations
Electricité et éclairage public
Composante B : Réhabilitation des infrastructures rurales
• Sous composantes
Pistes rurale
Pont de Sérébou
Réhabilitation des infrastructures économiques et sociales de base

Composante C : Gestion et Coordination du Projet

PRÉSENTATION DU COORDONATEUR
Pierre N. DIMBA
Coordonnateur des projets PUIUR / PRICI
Ne le 27 avril 1965 à Agboville, Pierre N’GOU DIMBA est un jeune cadre ivoirien, dont le dynamisme et la carrure de bâtisseur ne sont plus à démontrer. Titulaire d’un diplôme d’ingénieur génie civil obtenu à l’ENSTP de Yamoussoukro en 1990, Pierre DIMBA s’est illustré par une riche carrière professionnelle, au cours de laquelle il a conduit avec brio plusieurs études techniques dans les secteurs de la voirie urbaine, du drainage, de l’assainissement et de l’électrification.
En 1991, il entre a l’ex-DCGTX (aujourd’hui Bureau National d’Etudes Techniques et de Développement - BNETD), en qualité de Charge d'études routières, voirie et réseaux divers à la Direction des routes; en 1994, il est promu Chef des projets urbains au Département Transport et Télécommunications.
De 1997 à 2002, il intègre l’équipe de gestion du PACOM (Projet d’Appui a la Conduite d’Operations Municipales- (crédit IDA 2704 IVC-Financement 27 milliards de FCFA) où il assure les fonctions de Coordonnateur du Programme d'Amélioration des Quartiers Sous Equipes (PAQSE).
Il réalise ainsi deux grands chantiers dans les villages d’Abobo-Baoulé (commune d’Abobo) et de Grand-Campement (commune de Koumassi) en les transformant en des cités modernes qui accueillent des équipements et infrastructures de base. Ceci, dans une démarche participative qui implique l’ensemble des populations dans la formulation des besoins, la conception, la mise en œuvre et la gestion des équipements. Il contribue également à mobiliser et former des compétences au sein de ces communautés de base en vue de l’initiation d’activités économiques a partir des ressources locales au profit des habitants de ces quartiers.
En 2003, date à laquelle il prend les rênes de la Mission d’Appui a la Conduite d’Operations Municipales (MACOM) en qualité de Chef de la mission, Pierre DIMBA impose son style, procède par contrat d’objectifs avec partenaires et collaborateurs et fait de cette structure, l’agence d’excellence dans la gestion fiduciaire des projets cofinances et l’observatoire de la décentralisation. Sous son impulsion, des nombreux résultats juges satisfaisants par les partenaires bailleurs et les populations bénéficiaires, continuent d’être enregistres. Ce qui lui vaut, a juste titre, une confiance sans cesse renouvelée de la part de ces acteurs et contribue à asseoir sa notoriété auprès des partenaires au développement.
Ainsi, de 2004 a 2008, il assure avec brio et de façon simultanée, la coordination de plusieurs programmes a partir de financement bailleurs, notamment le Projet de Soutien à la Décentralisation et l’Aménagement du Territoire (PSDAT/Union Européenne); le Programme de Renforcement des Capacités des Acteurs Locaux (BAD/Université des Collectivités); le Programme d’Appui a la Coopération Décentralisée (PNUD/UVICOCI) et le Projet d’Inscription de la Ville historique de Grand-Bassam au Patrimoine Mondial de l’UNESCO (Unesco/Etat de Cote d’Ivoire/PNUD).
A travers ces différentes missions, il consolide et perfectionne son expertise dans la gestion de projets cofinances, le développement de la participation communautaire et la gestion de l’environnement urbain. Il contribue également a la rédaction et la publication de guides et outils de gestion pour les collectivités locales.
Féru d’activités philanthropiques, Pierre DIMBA est membre actif de la Jeune Chambre Economique Internationale (JCI), Sénateur n°59211 et membre du bureau du Senat ivoirien. Il est Président d’Honneur de la Fédération des Anciens des Communautés Catholiques de l’ENSTP et de l’INSET (FACCEI).
Le 15 Septembre 2008, Pierre DIMBA prend les fonctions de Coordonnateur du Projet d’Urgence d’Infrastructures Urbaines (PUIUR-Don IDA N°H3970-CI)

Top