1750x200 AdSpace

­Top Banner Advertisement

Sara 2017 : Plus de 200 producteurs de COP-Hévéa primés.

Sara 2017 : Plus de 200 producteurs de COP-Hévéa primés.

Les Responsables de l’hévéaculture ont frappé fort au Sara 2017 ce mardi 21 novembre. Apromac, la faitière des acteurs du secteur de l’hévéa a reconnu le travail bien fait des producteurs regroupés au sein du Collectif des Organisations Professionnelle agricole de la filière hévéa de Côte d’Ivoire (Cop-Hévéa) en primant plus de 200 membres dudit Collectif. C’est une structure qui regroupe sept grandes associations à savoir OPNC, Aprocanci, fenascoophci, Aplahci, Ajamci, Opheci Aprehci. Des grands producteurs burkinabés et maliens ont fait le déplacement pour participer à cette fête agricole. Des chefs de village étaient également présents. Le président de l’Apromac, Fulgence Koffi, qui recevait les producteurs en présence de plusieurs responsables du monde de l’agriculture dont Bamba Sindou, président de la chambre d’agriculture de Côte d’Ivoire, Koblavi Michel président de la Cop-Hévéa, a noté que l’Apromac est la structure de tous les producteurs qui s’intéressent à la culture d’hévéa. La participation de sa structure au SARA 2017, consiste à montrer au monde agricole qu’on peut produire de meilleurs rendements sans pourtant détruire le climat. « Si j’ai un message fort à lancer c’est bien celui-ci », a déclaré le patron de l’Apromac. Ce défi qui lui tient à cœur doit absolument passer par la formation des acteurs. « Nous avons déjà créé une structure qui a toutes les compétences dans la formation des acteurs », a-t-il rassuré. Il a également évoqué que la Côte d’ Ivoire, premier pays producteur africain d’hévéa et septième producteur mondial, est dans la droite ligne du Chef de l’Etat qui fait de la transformation du caoutchouc une priorité. Pour Michel Koblavi-Dibi, président de la Cop-Hévéa, l’enjeu c’est de fédérer toutes les structures pour aller à l’interprofession. C’est ce qui explique la forte mobilisation des producteurs à ce salon pour obtenir non seulement des diplômes de participation mais aussi s’inscrire dans le programme d’identification qui devrait être lancé sous peu. Tout est déjà mis en œuvre pour créer le collège des producteurs.
Jules Toualy (source: Monde agricole)

Date de fin: 
Mercredi, 22 novembre, 2017
Date de debut: 
Mercredi, 22 novembre, 2017
  • Commentaires

0 Commentaires

Top