1750x200 AdSpace

­Top Banner Advertisement

Economie : Le Premier ministre Gon invite les opérateurs indiens à investir davantage en Côte d’Ivoire

En fin de visite de prospection, des investisseurs indiens ont été reçus en audience par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Le chef du gouvernement a, à l’occasion, invité ses hôtes du jour à venir s’établir en Côte d’Ivoire. D’abord parce que, explique-t-il,  les relations commerciales ont été renforcées entre l’Inde et la Côte d’Ivoire avec plus de 510 milliards F CFA d’investissements en 2015. Ensuite «l’expérience, les capacités et  l’innovation du secteur privé sont fortement attendues pour la réalisation des ambitions de la Côte d’Ivoire», a expliqué Amadou Gon Coulibaly.

Coopération: Une mission du FMI «satisfaite» de la santé de l’économie ivoirienne

Une mission du Fonds monétaire international (FMI), en Côte d’Ivoire pour évaluer son programme économique et financier des 3 prochaines années a, au terme de son séjour, fait le point au Président de la République, Alassane Ouattara, mardi 3 octobre. «Malgré la chute du prix du cacao, de solides performances sont poursuivies en 2017» et «les perspectives pour 2018 et le moyen terme demeurent bonnes», a confié le chef de mission Dan Ghura. S’agissant de l’inflation, il a indiqué qu’elle «devrait restée modérée à environ 1% » quand le déficit budgétaire «devrait se situer à 4,5% du PIB».

Cacao : des planteurs de Niablé ont manifesté contre le nouveau prix bord champ.

Des planteurs ne sont pas contents du nouveau prix bord champ du kg de fève de cacao fixé dimanche dernier par le Conseil Café-Cacao à 700 f CFA. Ils l’ont traduit à travers une marche à Niablé, demandant une révision à la hausse du prix. « Avec ce prix, même le producteur moyen, avec une production de 3000 Kg, soit 3Tonnes, qui lui donne un revenu de 1,4 million F CFA, ne peut pas s’en sortir. Car les charges d’entretien de la plantation s’élèvent au moins à 400.000 F pour une telle production. Reste au producteur 1 million F à diviser sur 12 mois.

Cacao : Le prix bord champ fixé à 700 FCFA pour la campagne cacao 2017-2018 en Côte-d’Ivoire

L’information a été communiquée ce dimanche 1er octobre 2017, par le président du conseil d’administration (Pca) du Conseil café-cacao, Lambert Kouassi Konan. C’était au cours d’une conférence de presse animée par ce dernier à Abidjan. Selon le Pca, ce prix a été possible car le gouvernement a renoncé à des taxes d’une valeur de 81 milliards de Fcfa.
Le Conseil café-cacao évoque une situation internationale difficile à cause de la surproduction en Côte d’Ivoire et dans le monde.
 

Pages

Top