1750x200 AdSpace

­Top Banner Advertisement

Renaud Koffi (SGE de AREXMA) : «La mangue ivoirienne toujours sous la menace d’un embargo de l’UE»

 La  mangue représente  l’un des fruits ivoiriens exportés sur le marché de l’Union européenne (UE). Mais des difficultés dans la filière font que ce produit est sous le coup d’un embargo du marché européen. C’est ce que nous explique dans un échange téléphonique le secrétaire exécutif de l’Association régionale des exportateurs de mangues (AREXMA), Koffi Renaud Vincent Paul.

Axe Yamoussoukro-Daloa: des travaux de renforcement vont coûter plus de 62 milliards

Les 145 km qui séparent Yamoussoukro de Daloa, en passant par Bouaflé, vont connaitre des travaux de renforcement, selon une note de presse du ministère des Infrastructures économiques transmise à la presse, ce mercredi. Le chantier financé à plus de 62 milliards de F CFA par l’Etat de Côte d’Ivoire, sera lancé par le Premier ministre, ministre du budget et du portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly samedi 2 décembre à 10h à Daloa. Mais les travaux, «doivent commencer le 1er février 2018», selon la note.

Economie : «Le taux d’endettement de la Côte d’Ivoire est de 32% du PIB et le taux d’investissement de 20%» (Duncan).

En prélude au 5e Sommet Union africaine- Union européenne, le vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, a, procédé, lundi à l’ouverture du 6e Forum des affaires UE-Afrique. Au cours de l’évènement organisé par le Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (Cepici), autour du thème «investir dans la création d’emplois pour les jeunes», Kablan Duncan a révélé que, «le taux d’endettement de la Côte d’Ivoire est de 32% du PIB et le taux d’investissement de 20%».

Agriculture: Les premières intentions d’investissements pour le PNIA 2 s’élèvent à plus de 1500 milliards en 2018

Les premières intentions d’investissements pour le Programme national d’investissement agricole de 2egénération (PNIA 2) en 2018 s’élèvent à 1528,168 milliards de f CFA, selon le bilan provisoire au terme de la 4e édition du Salon international de l’Agriculture (SARA), samedi, en présence du vice-président Daniel Kablan Duncan. Sur la période 2018-2025, ce sont au total 12 000 milliards qui seront mobilisés pour la mise en œuvre du  PNIA 2. Ce fonds va servir à la transformation dans le secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique.

Sommet UA-UE/ J-5 : Le ministre des Infrastructures économiques« chasse » les nids de poule.

Plusieurs chantiers ont été visités ce vendredi par le ministre des Infrastructures économiques, Amédée Kouakou Koffi et certains de ses collaborateurs. Ces projets se réalisent en prélude au sommet de l’Union africaine (UA)-Union européenne (UE), prévu du 29 au 30 à Abidjan. Les boulevards de Marseille et Latrille, entre la RTI et le carrefour Saint-Jean, ainsi que les voies d’accès à l’hôtel Ivoire, devant abriter le sommet, ont été visités.

PNIA 2: 11 905 milliards pour sa mise en œuvre entre 2018 et 2025

La 4e journée du Salon international de l’Agriculture et des ressources animales (SARA) a été marquée par une table-ronde de mobilisation des ressources pour la mise œuvre du Programme national d’investissement agricole de 2e génération (PNIA 2). Pour sa mise en marche, entre 2018 et 2025, 11 905 milliards seront nécessaire. Ses objectifs stratégiques sont entre autres, du développement de la valeur ajoutée, du renforcement des systèmes de production, de la stimulation d’une croissance inclusive.

AGHEROH A. Raphaël, Coordonnateur « Pourquoi les paysans réclament une prolongation du PSAC »

Avec ses 80% de taux de décaissement le Projet d’appui au secteur agricole en Côte d’Ivoire (PSAC) est l’un des Projets du portefeuille de la Banque mondiale qui  impacte significativement les conditions de vie et de travail des paysans. Mais la fin annoncée du Projet le 29 juin 2018, le doute gagne de plus en plus les planteurs. Raphaël AGHEROH, le Coordonnateur du PSAC explique.

Pages

Top